asticotage

⇒ASTICOTAGE, subst. masc.
Fam. Le fait d'asticoter, d'être asticoté ou de s'asticoter :
Cela, rien d'amusant comme de voir la plaisanterie voltigeante, l'asticotage de sang-froid, la gouaillerie et la blague bien élevée de Giraud, la piquant et la harcelant comme un toréro qui pique des banderilles.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1866, p. 286.
Rem. 1. Attesté ds ROB. Suppl. 1970. 2. 1re attest. 1779 (Mme de STAËL, Lettres de jeunesse : j'ai trop de peine à parler de cet asticotage minutieux); dér. de asticoter, suff. -age.
STAT. — Fréq. abs. littér. :2.

asticotage [astikɔtaʒ] n. m.
ÉTYM. 1779, Mme de Staël; de asticoter.
Fam. Fait d'asticoter (qqn), d'être asticoté.
1 Coriolis laissait Garnotelle revenir, non sans prendre un secret plaisir aux chamaillades, aux petites disputes taquines, aux asticotages entre Anatole et Garnotelle, chaque fois qu'ils se rencontraient ensemble.
Ed. et J. de Goncourt, Manette Salomon, p. 333.
2 Néanmoins, bonne hôtesse, bonne boniche, elle persiste à se taire, sourit aux asticotages de Pedro, reste automatique et active.
A. Sarrazin, l'Astragale, p. 117.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • asticotage —  n.m. Action d asticoter …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • asticoter — [ astikɔte ] v. tr. <conjug. : 1> • 1747; de dasticoter (1642) « jargonner, contredire, ennuyer »; de l all. dass dich Gott... ! « que Dieu te... » interprété d asticot ! (1616); avec infl. de estiquer « piquer », néerl. steeken ♦ Fam.… …   Encyclopédie Universelle

  • blague — [ blag ] n. f. • 1721; du néerl. balg « enveloppe » 1 ♦ Petit sac de poche dans lequel les fumeurs mettent leur tabac. ⇒ tabatière. Blague à tabac. 2 ♦ (1809) Histoire imaginée à laquelle on essaie de faire croire. ⇒ mensonge, plaisanterie;… …   Encyclopédie Universelle

  • chamailler — [ ʃamaje ] v. <conjug. : 1> • 1450; autre sens 1300; p. ê. crois. entre l a. fr. chapler « tailler en pièces » et l a. fr. mailler « frapper » → maillet 1 ♦ V. intr. Vx Se battre, combattre. 2 ♦ (1690) Mod. SE CHAMAILLER …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.